Informations au patient

Mise à jour : juin 2011

Qu'est ce que le syndrome douloureux rotulien ?

Il s'agit d'une douleur de la rotule consécutive à une modification des contraintes entre la rotule et le fémur. Le médecin peut employer le terme de syndrome fémoro-patellaire, il s'agit de la même chose.

Ces symptômes sont variés: douleurs, craquements, genou bloqué, etc... L'évolution et l'intensité des symptômes sont très variables. La gêne apparaît souvent après un changement de rythme, un traumatisme ou une intervention chirurgicale.

Pourquoi apparaît un syndrome rotulien ?

Schema resumant les forces musculaires appliquees a la rotule
Schema resumant les forces musculaires appliquees a la rotule

De nombreux facteurs entrent en jeu, mais il faut s'intéresser aux facteurs sur lesquels nous pouvons avoir une action:

 

Le terrain

La rotule est un maillon du système extenseur du genou : le quadriceps (le muscle de la cuisse) se fixe sur la rotule, elle-même attachée au tibia par le tendon rotulien. La contraction du quadriceps tire la rotule vers le haut et en l'appliquant sur le fémur entraîne l'extension de la jambe.

Si les tendons ischio-jambiers sont raides, ils résistent à l'extension et le quadriceps doit tirer plus fort sur la rotule ce qui augmente donc la pression sur le cartilage rotulien , comme sur le schéma :

La rotule est donc prise en "sandwich" entre le quadriceps et les ischio-jambiers.

 

Le déclenchement

Il existe plusieurs facteurs déclenchant un syndrome douloureux rotulien : (choc, traumatisme du genou, surentraînement, changement de chaussures, intervention chirurgicale sur un membre inférieur, déménagement...) qui rompt cet équilibre entre les systèmes extenseur (quadriceps) et fléchisseur (ischio-jambiers).

Comment diagnostic t-on un syndrome rotulien ?

Le diagnostic repose sur l'interrogatoire et l'examen clinique C'est la description de vos douleurs qui oriente vers ce diagnostic. Le médecin, en examinant vos genoux et leur fonctionnement, repère des arguments en faveur du syndrome rotulien et recherche des éléments en faveur d'un problème associé (ménisque, ligament..).

Les examens complémentaires (radiographies, scanner du genou, IRM... ) ne sont éventuellement prescrits que dans le but de rechercher un autre problème (lésion méniscale ou ligamentaire associée).

Comment le traiter ?

Repos 

Si votre genou est douloureux , il ne faut pas forcer. Laissez la douleur être votre guide.

 

Glace

Appliquez un pain de glace 15 minutes 3 fois par jour ou après un effort. Cela réduit l'inflammation et la douleur.

 

Réeducation

Il s'agit de la part la plus importante dans cette pathologie. Le Kinésithérapeute doit vous proposer différents exercices :

  • Des étirements (+++) des différents muscles et tendons du genou en insistant surtout sur les ischio-jambiers (muscles fléchisseurs du genou). Il faut apprendre ces exercices d'étirements et prendre l'habitude de les faire chaque jour (une minute si vous êtes pressés , cinq minutes si possible ). Les principaux muscles à étirer sont: le quadriceps (voir la video), les ischio-jambiers (voir la video), les fessiers (voir la video), les muscles du mollet (voir la video).

  • Des exercices de renforcement musculaire: Travailler le quadriceps en isométrique (simple contraction du muscle sans entraîner le déplacement, sans résistance), des Ischio-jambiers,des abducteurs de hanche et des jambiers antérieurs en fonction du bilan initial.

 

La chirurgie

Elle n'a pas sa place dans le traitement du syndrome douloureux rotulien. Cependant, dans certaines situations, votre médecin pourra prendre l'avis du chirurgien orthopédique.



Combien de temps dure le traitement ?

Plus vous aurez forcé sur le genou, plus le travail de réeducation sera long. Cela peut durer  4 à 6 mois.

Comment reprendre le sport ?

  • Respectez la règle de la non-douleur

  • Reprise progressive de l'entrainement 

  • Respectez la séquence échauffement/travail /assouplissement lors d'une séance sportive

Lorsque vous irez mieux, il faudra se méfier:

  • Des accroupissements

  • De la position assise, jambes repliées au-delà de 90°

  • Du piétinement, de la descente des escaliers (préférez l'ascenseur )

  • Se méfier des randonnées en montagne (la montée se passe bien, la descente est douloureuse; intérêt des bâtons télescopiques...).

  • Attention au port de charges lourdes!

Quels sports pratiquer ?

Privilégiez: Natation, footing à allure modérée, ski de fond, ski de randonnée.

 

Évitez: volley ball, basket ball, trails en montagne, squash.

 

Méfiez vous: vélo, football, tennis.