CE QU 'IL FAUT RETENIR

Devant une suspicion clinique de SDR , le bilan standard comprend donc :

  • Radiographie genou de face, bilatéral, en extension
  • Radiographie de profil à 30° de flexion
  • Radiographie axiale à 30° de flexion
  • Radiographie en schuss si âge >55 ans ou antécédents particuliers. 

 

Il permet d'éliminer : séquelles d'Osgood Schlatter, ostéochondrite, tumeurs bénigne ou non, ostéonécrose, patella bipartita .

 

On recherche les facteurs principaux d'instabilité rotulienne:

La dysplasie trochleenne (signe du croisement, éperon sus trochéen, signe du double contour. )

La TAGT

La hauteur rotulienne

La bascule rotulienne

 

En cas d'antécédents de luxation et anomalies radiologiques, en 2ème intention et après traitement médical bien conduit :

  • TDM avec mesure de la TAGT, en tant qu'éléments du bilan préopératoire.

 

En cas de bilan lésionnel des épisodes de luxation ou suspicion de lésions méniscales ou de chondropathies.

  • IRM, qui est l'examen d'avenir dans cette pathologie.
  • Arthro-IRM

 

L'arthroscopie peut être proposée exceptionnellement en cas de syndrome rotulien rebelle sur rotule centrée, chez un patient jeune avec épanchement articulaire récidivant ou chronique et après un traitement médical bien conduit .