Ce qu'il faut retenir:


Le syndrome douloureux rotulien est d'ORIGINE MULTIFACTORIELLE .


Il ne résulte pas d'un mécanisme physiopathologique précis mais d'un ensemble de déséquilibres au niveau osseux, ligamentaire ou musculaire, qui trouvent leurs expressions dans la douleur fémoro-patellaire.  En ce sens, le concept d'homéostasie appliquée au genou semble être un élément d'avenir. Les signes cliniques sont peu spécifiques. On s'attachera dans un premier temps à éliminer un diagnostic différentiel puis dans un second temps, on précisera les déséquilibres osseux , ligamentaires ou musculaires pour tenter ensuite de les corriger.

 

Flèche bas Flèche haut

Page precedente    Haut de page    Page suivante