Etude des groupes musculaires

L'étude des raideurs musculaires est un moment majeur dans le diagnostic du SDR.  Il permet la mise en évidence d'éventuels déséquilibres qui pourront être traités par la kinésithérapie. On recherche en particulier une raideur musculaire ou un déficit. 

Voir la video

 

 

Ischio-jambiers

La hanche étant fléchie à 90°, on mesure l’angle poplité. On essaye d’amener le genou en extension, en passif, le pied étant maintenu en flexion dorsale.

Quadriceps

 Le patient étant en décubitus ventral, on amène le talon sur la fesse hanche en extension. On mesure la distance talon-fesse qui est appréciée soit en travers de doigts ou de main soit en centimètres.

Fessiers

Le grand fessier s'étudie patient en décubitus ventral, genou fléchi à 90°. On demande au patient
de lever la cuisse du plan de la table. Un déficit musculaire se rencontre lors d'une atteinte de la
 racine de S1.

Le moyen fessier se teste patient en décubitus latéral. L'examinateur demande une élévation de       cuisse en y opposant une pression.

Adducteurs

Les adducteurs se teste dans la même position. L'examinateur demande un élévation de la jambe inféieure en y opposant une pression.

Jambiers

Les jambiers se testent en décubitus dorsal : le patient ramène le pied  vers lui  contre résisistance.

Péroniers

Les peronier latéraux se testent en décubitus dorsal, pied en varus. Le patient exerce une force latérale vers l'exterieur pendant que l'examinateur s'y oppose.

Cet examen doit, bien sûr, s’intégrer dans l’examen général du patient. Il faudra toujours penser à examiner la hanche et le rachis qui peuvent être responsables de gonalgies.

 

Flèche bas Flèche haut